Le contenu de nos placards nous dicte parfois des réalisations originales. La semaine dernière, je me suis retrouvée avec un bon kilo de poires qui sont arrivées à maturité en même temps. Et comme je ne suis pas très amatrice de ce fruit, il fallait que je les cuisine avant qu'ils ne se gaspillent. J'aime vraiment beaucoup faire des confitures et je n'en avais jamais fait à la poire. J'ai donc décidé de faire une confiture de poire mais je la voulais originale.
J'ai pensé à rajouter des épices, mais comme cet automne j'ai fait de la confiture de quetsches aux épices, je voulais autre chose. Dans mon Larousse des confitures, rien ne me tentais vraiment. Puis l'idée est venue d'une vieille fiche de cuisine Elle d'une confiture de poire aux pépites de chocolat. Et là je me suis dit que plutôt que de mettre seulement des pépites pourquoi ne pas rajouter en fin de cuisson du chocolat patissier. Je me suis rappelée que la recette de marmelade d'orange/ chocolat de Lorette m'avait fait de l'oeil quelques temps plus tôt, alors je me suis lancée.
Le résultat est vraiment intéressant. On sent d'abord le goût du chocolat, puis le goût de la poire. Bref, le mélange est à tomber!!

100_1634Marmelade Belle-Hélène (3 pots)
1 kg de poires mûres
500 g de sucre cristallisé
200 g de chocolat noir pâtissier
20 cl de jus de coing
le jus d'un petit citron

Pelez et détaillez les poires en morceau. Les mettre dans une casserole avec le sucre, le jus de citron et le jus de coing*, et laisser cuire une bonne trentaine de minutes. Le mélange est assez liquide, donc il faut attendre que le liquide s'évapore.
Mixez au mixeur plongeant la confiture obtenue et rajoutez le chocolat en morceau. Laissez-le fondre sur feu très doux et mettez en pot (pour préparer mes ports,  je les ébouillante et je les mets une dizaine de minutes dans mon four préchauffé à 100°). Retournez le pot jusqu'à refroidissement pour faire le vide d'air.

Le plus difficile dans cette marmelade c'est d'en conserver quelques pots jusqu'à la chandeleur. Sur des crèpes ce doit être parfait!!

* Le jus de coing permet d'apporter de la pectine car la poire en contient peu. Il s'agit tout simplement du jus de cuisson des mes coings lorsque j'ai fait de la pâte de coing que j'ai congelé. Je n'ai eu ainsi qu'à décongeler ce jus et l'incoroporez aux fruits.
Mais il est possible de faire un jus de pomme. En laissant cuire des pommes entières coupées en quatre dans de l'eau jusqu'à ce que le couteau s'enfonce. Cette eau de cuisson contient ainsi de la pectine et vous pouvez l'ajouter pour faire des confitures de fruits contenant peu de pectine. Le Larousse des confitures donne comme proportion : 1 kg de fruits pour 1.5l d'eau froide, et précise que ces pommes cuites peuvent ensuite servir pour faire de la compote.