Ces derniers jours ont été très chargés. Entre le surplus de travail dû à la fin de l'année universitaire et les copies à corriger qui ne cessent de s'empiler, entre tous ces jours fériés qui me bousculent des semaines déjà bien chargées et les occupations des week-end sans rajouter toutes les choses à faire quand on s'improvise organisateur d'évènement pour fin juin, je n'ai guère le temps de traîner beaucoup dans ma cuisine.
Alors, j'écoule le stock de recettes en attente, et le stock de recette provient principalement d'un apéro organisé il y a déjà une dizaine de jours. Alors après les verrines salées, voici les sucrées.
Pour ce plateau tout aussi coloré que les verrines salées, j'ai repris des recettes qui ont fait leur preuve, comme la mousse aux marrons imitation des mousses de marrons du commerce. La recette est ici. Deux versions sont possibles. Personnellement, je préfère la version plus légère à base de blanc d'oeuf.
Autre recette ayant fait ces preuves, la soupe Ispahan, ici, merveilleuse association "herménienne" que j'ai adaptée en soupe froide.
La seule nouveauté pour moi dans ce plateau s'était la soupe de saison de fraise/rhubarbe. Un pur délice, parfait quant on a un peu exagéré sur les petits fours salé ou après un repas un peu copieux. Et puis encore une fois, il est difficile de faire plus simple et plus rapide.

100_2646

Soupe froide de fraises à la rhubarbe (pour 20 verrines environ ou 6 pers en dessert)
400 g de fraises
300 g de rhubarbe surgelée
100 g de cassonade
1 verre d'eau

Faites cuire la rhubarbe encore surgelée avec la cassonade et l'eau une bonne dizaine de minutes. Pendant ce temps lavez et équeutez les fraises.
Mettez les fraises dans le blender, ajoutez la rhubarbe avec son jus et mixez quelques seconde.
Transvasez dans des verrines ou dans un pichet et  réservez au frais.
Si vous y pensez (contrairement à moi) réservez quelques fraises pour décorer le verre.