P1020283

Hier soir j'étais complètement ABDR (au bout du rouleau). Vous voulez savoir pourquoi?
La météo avait mis un certain nombre de département en alerte de vigilance orange...et pour cause!! En fin de journée, il est tombé sur Saint Etienne un déluge d'eau et de grêlons de la taille d'une bille. Alors bon... déjà qu'en bonne nîmoise, j'suis pas fan de la flotte, alors là...
De toute façon c'était prévisible tout ça. J'en étais sûre. Je me le suis dit d'ailleurs samedi matin. Mais j'avais espoir que ça n'arrive pas....Mais après tout pourquoi espérer que les choses changent...pourquoi espérer que c'te saleté de pluie ne VIENNE PAS POURRIR MES VITRES DEUX JOURS APRÈS LES AVOIR NETTOYÉES...hein pourquoi!!
Faut dire que cette malédiction colle déjà à ma mère. Combien de fois ne l'ai-je pas entendue pester après la pluie. Ben moi c'est pareil. Faut pas chercher, c'est comme ça. En plus, pour vous situer un peu les choses, j'habite un appartement ancien, donc avec des hauts plafonds et par conséquents des vitres qui n'en finissent pas. Autant vous dire que la semaine où je m'attaque aux vitres, j'ai pas besoin d'aller trop à la gym car monter et descendre de l'escabeau suffit à mon exercice hebdomadaire. Et voir comment en quelques minutes seulement tout ce labeur est anéanti...Parce qu'en plus le temps que je pense à fermer les volets pour éviter le désastre, des sauts de grêlons s'abattaient en direction de mes fenêtres, et comme j'étais dégouttée mais pas suicidaire pour autant, j'ai renoncé à braver les intempéries.
Mais comme si ça suffisait pas, nan, c'te saleté de grêle a détruit toute la végétation se trouvant sur mon balcon. Déchiquetés mes surfinias, démantelés mes géraniums, perforées les feuilles de lierre, cassées les verveines couvertes de fleurs, noyées mes herbes aromatiques...Tous les soins apportés depuis des mois et quelques minutes à peine et  hop, y'a plus rien...
Et à peine quelques minutes après le ciel s'est à nouveau éclairci, histoire de faire comme si de rien n'était...juste pour me narguer.
Y'a d'quoi être ABDR, non?

Papeton d'aubergine aux olives, coulis de tomates à l'origan
Pour 4/5 personnes
Temps : préparation 30 mn, cuisson : 30 + 45 mn
Coût : pas cher

Pour le papeton :
600 g d'aubergines
2 d'échalotes
1 gousse d'ail
3 càs d'huile d'olive
4 oeufs
30 g d'olives noires dénoyautées
Sel/Poivre

Pour le coulis :
10 tomates roma bien mures
1 oignon
1/2 gousse d'ail
2 càs d'huile d'olive
2 càc d'origan
Sel/poivre

Pour le papeton : Épluchez et émincez les échalotes et faites les revenir dans une casserole avec l'huile d'olive. Pendant ce temps, épluchez les aubergines préalablement nettoyées et coupez les en cube. Ajoutez les aux échalotes avec l'ail haché et laissez cuire à feu doux avec un couvercle pendant 30mn. Quand les aubergines sont bien cuites, ajoutez les olives et mixez à l'aide du mixeur plongeant ou du blender pour obtenir une purée fine.
Ajoutez les oeufs battus en omelette et assaisonnez. Attention au sel car les olives sont souvent salées.
Versez la préparation dans un moule à cake ou dans des moules individuels en silicone (si ce n'est pas du silicone, pensez à couvrir vos moules de papier cuisson ou à les beurrer).
Enfournez dans un four préchauffé à 160° pour 40 à 45 minutes selon le four pour la version petit moules. Si vous avez pris un moule à cakes il faudra poursuivre la cuisson. Le papeton est cuit lorsque il se tient bien tout en restant fondant à l'intérieur.

Pour le coulis : pendant la cuisson du papeton, nettoyez bien les tomates, coupez les en 4 sans enlever la peau ni les pépins. Mettez les dans une casserole avec deux càs d'huile d'olive, l'oignon et l'ail. Les tomates vont rendre de l'eau laissez cuire 30 minutes. a la fin de la cuisson ajoutez l'origan et assaisonnez. Mixez au mixeur plongeant et passez au tamis.