Je poursuis mes semaines à thème (pour ceux qui auraient raté un épisode, le premier est ici) avec cette semaine une thématique réservée aux desserts classiques. Vous savez, ceux qu'on ne fait plus vraiment, ceux des grands mères ou des restau' un peu has been qui continuent à proposer invariablement la salade de fruits ou l'île flottante.
J'ai plutôt naturellement tendance à snober ces desserts...faut dire que c'est du vu et du revu, du testé et du retesté et qu'en plus la plupart du temps, ces desserts n'ont rien de "maison" ou de vraiment naturel dans les restau' où ils sont proposés. D'où l'interrogation vitale qui a germé en moi la semaine dernière : Et si ces desserts sont 100% maison, préparés avec une bonne dose d'amour (et surtout des bons produits rajouterai mon cher papa) est ce qu'on ne se régalerait pas autant qu'avec un dessert improbable au nom à rallonge, fruit d'une alchimie réussie entre des ingrédients top tendance?
Et pour répondre à cette question fondamentale ô combien primordiale, j'ai choisi parmi la multitude des desserts classiques pas fashion pour deux balles....le riz au lait!
Parce que figurez vous que jusqu'à une époque somme toute assez récente j'étais persuadée de ne pas aimer le riz au lait. Ma mère n'étant pas adepte de ce dessert, elle ne nous en a jamais préparé à la maison, et j'avais donc une opinion assez négative à l'égard du riz au lait, puisque j'avais décrété (au fond sans même en avoir jamais goûté) que je n'aimais pas. Et comme je n'aimais pas, naturellement je n'en préparais pas à Mr Mets aventures, qui comblait ce manque dans les rayons frais du supermarché.
Puis je me rappelle que nous avons eu une conversation il y a un an ou deux autour du riz au lait, ce dernier ne comprenant pas pourquoi je n'aimais pas ça : "t'aime le riz? t'aime le lait? alors t'aime forcément le riz au lait"...Je dois bien avouer que je me suis vite retrouvée à court d'arguments, puisqu'en réalité j'étais bien incapable d'expliquer une aversion qui était par définition inexplicable puisque je n'avais jamais mangé de riz au lait. Donc j'ai goûté...et j'ai aimé (sauf que comme tout dessert industriel, il était dix fois trop sucré à mon goût).
Je suis donc partie en quête d'une recette de riz au lait. J'ai essayé plusieurs techniques, et c'est finalement la plus simple qui est de loin la meilleure....et accompagné de crème de salidou...dégusté tiède (quand il est encore plus fondant)...je me demande comment j'ai fait pour me priver d'un tel dessert si longtemps!!

P1030375

Riz au lait à la crème de salidou
Pour 2 à 4 pers (selon la taille des estomacs)
Durée :30 minutes de cuisson
Coût : €

75 g de riz rond
500 ml de lait
1/2 gousse de vanille ou 1 càc d'extrait naturel de vanille, ici
30 g sucre (plus ou moins selon les goûts)
4 càc de crèmes de salidou, ici

Rincez le riz. Pendant ce temps, portez à ébullition, le lait, le sucre, la vanille. Lorsque ce mélange bout, versez le riz, mélangez et quand l'ébullition reprend, baissez le feu et laissez mijoter 30 minutes en remuant régulièrement.
Servez dans des verrines, et dégustez le tiède avec une bonne càc de crème de salidou.