Il est vrai que je n'ai pas beaucoup de temps à passer derrière les fourneaux ces derniers temps, mais il est vrai aussi que l'été est synonyme chez moi de plats simples et colorés. J'ai envie de fraîcheur, de salades, de tartes, des choses simples mais qui sont sublimées par des légumes de saison qui se suffisent à eux mêmes.
D'ailleurs le légume, enfin plutôt le fruit qui se suffit le plus à lui même selon moi c'est la tomate. N'avez vous jamais croqué dans une tomate mûre à souhait simplement parsemée de fleur de sel? Mais attention pour s'adonner à ce genre de plaisirs simple de la vie, il ne faut pas n'importe quelle tomate, il faut une tomate du jardin de mon pépé.
Et les tomates du jardin de mon grand père valent le détour, je peux vous le garantir. Il cultivait notamment il y a quelques années une variété de tomates qui devenaient énormes et qui n'étaient constituées que de chair avec très peu de graines. Je pense que c'était une cousine de la coeur de boeuf, mais dont le poids moyen par tomate était de 2 ou 300 grammes. Leur chair était ferme et fondante, la peau se détachait sans qu'il soit nécessaire de les ébouillanter, et avec une ou deux tomates ma mère nous faisait une salade pour quatre pour les pique-nique du soir sur la plage. Ah...ces salades de tomate à rien...elles étaient fabuleuses. Et là pour faire plus simple, c'est difficile. Tomate, sel, un soupçon d'huile d'olive presque superflu. Et quand on s'était régalés de ces cubes de tomates qu'on avait savouré comme le plus précieux des bonbons, il restait le meilleur....pour la fin...le jus!! Non pas la sauce, il n'y en avait presque pas, mais le jus que la tomate avait rendu en attendant sagement son heure de gloire dans la glacière. Un pur délice qui me fait frémir rien que d'y penser....
C'est sûr qu'après cette réminiscence, la compétition est rude pour ma tatin de tomates cerises. Elle n'est certes pas préparée avec les tomates du jardin de mon pépé, mais cette recette simple, largement inspirée par le dernier numéro du magazine ELLE, est très savoureuse.

          100_2747   100_2750

Tatin de tomates cerises
1 rouleau de pâte feuilletée
500 g de tomates cerises
un trait de vinaigre balsamique (notez la précision!!)
un trait de sucre en poudre (idem)

Rincez les tomates et coupez les en deux. Dans une poêle, faites réduire quelques minutes le vinaigre balsamique à feu doux jusqu'à ce qu'il soit comme un caramel, ajoutez les tomates et faites les saisir quelques minutes jusqu'à ce que le vinaigre enrobe les tomates.
Installez les tomates face bombée sur le moule à manquer huilé, bien serrées en laissant un demi centimètre du bord du moule. Parsemez l'intérieur des tomates de sucre en poudre (selon les goûts). Déposez la pâte feuilletée sur les tomates en repliant les bords sur la pâte. Prenez soin de glisser la pâte dans l'espace laissé entre les tomates et le moule.
Enfournez dans un four préchauffé à 190° pour une vingtaine de minutes. Démoulez et dégustez.