Je n'ai pas été trop présente cette semaine...pas le temps de cuisiner...encore moins de photographier...et du coup une semaine sans nouvelle recette...je sais, je sais...c'est pas bien, mais promis le week-end est bientôt là alors je vais me rattraper.
Et comme je n'ai pas trop de temps à consacrer à l'écriture de ce post (la pause déjeuner étant déjà bien entamée, ce d'autant que je n'ai toujours pas déjeuné), mais que je ne veux pas supprimer ce petit préambule auquel je tiens et auquel au moins un de mes lecteurs tient (mon petit papa en l'occurrence qui n'a pas manqué de m'envoyer un mail un jour où je n'étais pas d'humeur loquace, me faisant remarquer que ma petite introduction faisait défaut), alors bon la foule en délire (enfin une personne...et mon papa de surcroît) étant attachée à mes propos d'une importance fondamentale, je vais m'y plier sous forme télégraphique. Donc ma semaine...en raccourci :
     - pour ceux qui avaient réagi à mon incapacité à "entrer" dans le dernier Gavalda...qu'on se rassure...j'ai dévoré la deuxième partie du livre dimanche...du grand Mendes*...euh... grand Gavalda..attachant, dépaysant, touchant...bref la première partie est un peu longue à mon goût mais au final j'ai a-do-ré...je ne peux pas en dire autant du dernier D. Kennedy (la femme du Vème) sorti il y a quelque temps déjà et avalé dans la foulée ....bof bof...
     - Le Elle de cette semaine nous proposait de combattre la cellulite et le conseil numéro 1 consistait à faire de la marche sur un tapis incliné à plus de 6000€...ben voyons...j'ai préféré voir là l'ironie du journaliste, hein...
     - Rien ne va plus sur le chemin de la flamme olympique...En France...la rue a décidé de protester...à croire que la rue a du penser que le mouvement de protestation des sportifs arborant un badge "pour un monde meilleur" (quel engagement!!) n'était pas suffisant...et dire que ces derniers se sont offusqués de la dégradation du symbole olympique...c'est vrai qu'en matière de symbole la Chine nous en montre un beau ces derniers temps...
     - Je n'ai toujours pas mon trench noir...pourtant avec le temps pourri qu'il fait aujourd'hui à St Etienne j'en aurais bien besoin...
Sur ce...je vous souhaite de passer un bon week-end les z'amis, et si vous devez improviser un apéro...pensez à la boite de thon perdue au fond de votre placard...vous pourrez en faire des petites choses bien savoureuses...des rillettes à tartiner sur tout et n'importe quoi ou à manger avec des petits légumes...et les célébrissimes feuilletés de Philippe Conticini vus un peu partout dans la blogosphère culinaire...encore une fois j'ai été bluffée par la saveur de cette recette...merci Mr Conticini!

P1030853_bis P1030862_bis

Rillettes vites prêtes de thon aux câpres
Durée : 10 minutes de préparation (photo comprise...)
Coût : €

1 petite boite de thon au naturel
1 petit suisse
1 à 2 càc de câpres (selon vis goûts)
SEl/Poivre du moulin

Ouvrez la boite de thon et videz l'eau. Émiettez le thon avec une fourchette, et mélangez le au petit suisse. Ajoutez les câpres éventuellement émincées si elles sont de belle taille. Salez, poivrez, dégustez!!

bis P1030869_bis

Feuilletés au thon de Ph. Conticini
Pour une 30aine de pièces
Durée : 10 mn de préparation ; 20 mn de congélation ; une 10aine de minutes de cuisson
Coût : €

1 pâte feuilletée pur beurre
1 boite de thon (j'ai pris une petite)
4 càs d'huile d'olive
2 càs de vinaigre balsamique
herbes de provence
Curry
Parmesan
Chapelure
noix de coco râpée
1 jaune d'oeuf (avec un peu d'eau ou de lait pour moi)

Dans un bol, mélangez le thon (égoutté), à l'huile d'olive et au vinaigre balsamique. Ajoutez de la fleur de sel.
Déroulez la pâte et dorez là au jaune d'oeuf. Saupoudrez la moitié de la pâte d'un peu de curry et ajoutez le mélange au thon. Parsemez d'un peu de parmesan et repliez la pâte sur elle même. Aplatissez un peu avec les mains (pour souder le tout).
Dorez le chausson ainsi obtenu à l'oeuf et parsemez de curry, parmesan, herbes de provence, chapelure et noix de coco.
Placez au congélateur 20 minutes pour que la pâte durcisse, puis découpez des rectangles de 2cm.
Faites cuire dans un four préchauffé à 180° jusqu'à ce que les feuilletés soient dorés.

* une des répliques du film Camping pour ceux qui l'auraient raté...qui n'est pas très drôle mais qui me fait rire...

D'autres recette de Ph. Conticini? essayez les sucettes à la ricotta
Vous préférez faire votre pâte feuilletée vous même? suivez le pas à pas